Mai
05

Réalité Augmentée avec le « MERGE CUBE »

Réalité Augmentée avec le « MERGE CUBE » (S.Chatelus)

Le saviez-vous ?
Vous connaissez peut-être déjà le « Merge Cube » !
Ce cube a la particularité de permettre de tenir un modèle 3D dans sa main tel un hologramme !

Comment ça fonctionne ?
Ce cube présente un motif différent sur ses 6 faces sur lequel des applications dédiées peuvent superposer un modèle numérique 3D (en réalité augmentée). Il va fonctionner comme un QR Code cubique et chaque face va être reconnue par l’application utilisée pour y faire apparaître une partie du modèle 3D.

Comment se le procurer ?
On peut le commander directement sur la boutique officielle ou ailleurs sur le net si on en veut un beau qui tient bien dans le temps (environ 15$/cube) ; ou alors on peut s’en fabriquer un soi-même en papier via le patron joint (on peut le renforcer en l’apposant sur un cube en carton).

Quelles sont les applications nécessaires ?
L’application la plus utile avec le Merge Cube est Object Viewer for MERGE Cube, elle est disponible gratuitement sur internet (https://miniverse.io/experience?e=object-viewer-for-merge-cube). Cette application permet de charger des modèles 3D. Ensuite vous devez entrer le code d’un objet à observer. Pour cela rendez-vous sur le site de l’académie de Lille (http://svt.discipline.ac-lille.fr/ressources/tice/realite-virtuelle-et-realite-augmentee/realite-augmentee-avec-le-merge-cube) où un travail de recensement a déjà été commencé. Il vous suffit alors de pointer votre smartphone ou votre tablette sur le cube et… MAGIE !

Mais il existe d’autres applications qui permettent de visualiser des choses intéressantes. Par exemple Galactic Explorer for Merge Cube (Google Play, Apple Store) permet de se balader dans le système solaire…

 Comment superposer un modèle 3D personnel sur le Merge Cube ?
C’est la fonction de l’application « Object viewer » associé au site « Miniverse ». Cela nécessite dans un premier temps de se créer un compte sur le site Miniverse (https://miniverse.io/objects), puis une fois connecté, se rendre dans la partie « Mes objets » et enfin « Ajouter nouveau ». Télécharger le fichier contenant le modèle 3D (.fbx, .obj, .stl, .dae, .blend, .gltf, .zip) qui ne doit pas dépasser 100 Mo. Quand celui-ci est chargé, un code est donné. Sur les smartphones, démarrer l’application Object Viewer et entrer le code en question.

En relation avec les nouveaux programmes de l’enseignement scientifique en classe de Première
Pour traiter la partie du programme intitulée « Des édifices ordonnés : les cristaux », la visualisation de minéraux des roches en 3D peut permettre de mieux appréhender leurs formes géométriques.

Voici le code pour visualiser l’un des principaux minéral du granite (Attention ! 0 = zéro) :
Quartz  = VP0 QKV 50
D’autres minéraux du granite ont été créés par la régionale de l’APBG de Limoges et sont disponibles sur l’ENT de la régionale pour les adhérents, et vous trouverez aussi des informations pour générer les codes d’autres minéraux pour la visualisation en réalité augmentée.

Comment générer les codes d’autres minéraux ?

Lien vers ENT …

Avr
16

Les activités de la Régionale en 2018-2019

 

Avr
16

Formation Sol (10/04/2019)

A LA DECOUVERTE DU SOL,
AU CENTRE DE LA LOUTRE LE 10 AVRIL 2019
Compte-rendu d’une journée de formation…

La matinée s’est déroulée en deux parties, nous avons été divisés en deux groupes : tout d’abord, avec Emmanuel Joussein, Maitre de conférence à l’université de Limoges,mon groupe a travaillé sur les caractéristiques d’un sol. Après avoir extrait un échantillon de sol sur environ 1 m de profondeur avec une tarière, Emmanuel Joussein nous a rappelé les caractéristiques importantes à repérer : nous avons travaillé sur la couleur du sol, le repérage des horizons, les notions de texture et de structure, puis nous avons approfondi cette étude par la mise en évidence des propriétés du complexe argilo humique (CAH) avec le bleu de méthylène et l’éosine : le CAH retient les cations du bleu de méthylène versé sur l’échantillon de sol, ce qui entraîne une décoloration. Ces rappels sur l’étude d’un sol ont été très utiles, avec quelques petites astuces, en particulier pour la texture du sol, où nous avons pu tester l’aspect granuleux, soyeux ou la formation d’un petit boudin de sol pour évaluer la composition granulométrique de chaque horizon : pratique et parlant pour nous comme pour nos élèves lors des futures sorties de terrain !

Accompagnés de Jean-Jacques Rabache (ici un article du populaire), nous avons ensuite testé un protocole de mise en évidence de la diversité des lombrics dans un sol : notre groupe s’est divisé en trois, et mon équipe, après avoir arrosé un mde sol avec une eau moutardée, a guetté l’apparition des lombrics, puis extrait une motte de terre pour récupérer ceux qui n’étaient pas remontés.

Bac de collecte des Lombrics
(l’eau permet de les rincer et d’enlever la moutarde, irritante)

Nous les avons ensuite classé en trois catégories : épigés, endogés et anéciques et avons ensuite rempli, avec l’application Survey123, l’enquête correspondante, très facile à compléter.

Avec nos 8g de lombrics, nous avons battu le record du plus petit poids de lombrics récupérés, mais pour nous consoler, nous avons recommencé la première partie du protocole dans l’ancien potager, et nous avons vu les lombrics sortir de toute part, dont celui-ci :

Lombrics au niveau du potager. 

Le tout avec quelques fous rires mémorables !

Le bilan de fin de matinée nous a permis de découvrir la carte Arcgis générée automatiquement à partir de notre enquête, qui nous a permis de constater la différence du nombre de lombrics entre l’ancien verger et le sol de la zone qui sert d’espace de loisir pour les enfants et qui est plus piétiné. On voit également très clairement sur la carte la prédominance de telle ou telle catégorie de lombrics en fonction de la zone étudiée, et de l’étape du protocole (arrosage/extraction de la motte)

Capture d’écran de l’exploitation de la carte Arcgis

Catégorie prédominante de lombrics dans chaque zone étudiée suite à l’arrosage (première copie d’écran) et suite à l’extraction de la motte de terre (seconde copie d’écran).

Il est de plus possible de visualiser directement les graphiques associés sur l’application Survey ou bien d’extraire le tableur de données si on souhaite réaliser les graphiques en question : une sortie terrain et une application en classe faciles à mettre en œuvre pour nos élèves. Il est bien sûr possible de réaliser sa propre enquête, avec une version simplifiée du protocole, ou bien de suivre l’intégralité du protocole fourni pour participer directement à la collecte de résultats de l’Observatoire Participatif des Vers de Terre, crée à l’initiative de l’université de Rennes ou à d’autres collectes, avec d’autres espèces, sur d’autres sites de sciences participatives, ce qui s’inscrit pleinement dans le programme de seconde à compter de la rentrée 2019. Nous avons également assisté à la présentation d’un lombricomposteur, la communauté de commune de Limoges métropole développant l’accès à cette méthode pour les personnes habitant par exemple en appartement, qui ne peuvent accéder à un composteur classique. L’action des lombrics permet l’obtention en environ 3 mois d’un compost liquide à partir des déchets de cuisine.

La matinée s’est conclue par un pique-nique partagé très sympathique et convivial, permettant de prolonger nos échanges. Cette formation a été extrêmement intéressante et sympathique et permet de repartir avec des idées concrètes d’activités directement applicables, en lien avec le nouveau programme de seconde.

 

Avr
07

GEOLIM, Rilhac Rancon

L’APBG a participé de nouveau au salon GEOLIM, le 31ème du nom, dont le thème de cette année était « Les minéraux pour la porcelaine ».
Christiane, Sylvie, Marie-Dominique et Céline ont animé un stand avec des activités ludiques sur la porcelaine et bien sûr le Kaolin.
Des jeux sur la fabrication de la porcelaine rendaient cette découverte ludique.

Le Salon Géolim

Sylvie a proposé une activité d’observation des minéraux en 3D. Bien sûr les modèles papiers étaient présents mais plus insolites, des modélisations 3D sur téléphone mobile ou tablette avec un cube merge** permettaient une comparaison inédite*. Elle a utilisé une application gratuite pour appareil mobile (téléchargeable ici) qui permet d’observer un grand nombre de minéraux en modélisation 3D. Par exemple dans la capture ci-dessous le Quartz (Code : VP0 QKW pour essayer chez vous ou en classe ! le 0 est un zéro…).

Modélisation d’un cristal de Quartz (Cube Merge)


Vous trouverez d’autres modèles et un tutoriel réalisé par Sylvie sur l’ENT de la régionale (Vers l’ENT de la régionale)

Exemple de cube (image de SVT Lille)

 

* Pour information une page du site SVT de Lille présente d’autres activités pédagogiques réalisables avec le cube merge.
** Un patron pour réaliser votre propre cube.

Mar
11

Conférence Pierre Thomas

Et voilà, une conférence de plus co-organisée durant cette année scolaire ! Mais cette fois, non pas 2 mais 3 organisateurs : Récréasciences, la Société de Géologie du Limousin et la régionale de l’APBG !

La fabuleuse présentation de Pierre Thomas sur les planètes du système solaire a réuni plus de 150 personnes vendredi soir au carrefour des étudiants et tous ont pu profiter de la façon bien personnelle qu’a ce conférencier de renom, de présenter ses connaissances, avec dynamisme et passion

Fév
04

Conférence : Gravimétrie et isostasie

VENDREDI 8 MARS 2019, 

Gravimétrie et isostasie, deux clé essentielles pour comprendre le fonctionnement de la Terre.

Conférence par Pierre THOMAS (Laboratoire de Géologie de Lyon : Terre, Planète, Environnement Ecole Normale Supérieure de Lyon)

8-10h , Amphithéâtre du Lycée Léonard Limosin de Limoges.

IL FAUT S’INSCRIRE AUPRES de CELINE PROCH, Présidente de la régionale, POUR ASSISTER A CETTE CONFERENCE.

En quelques mots :

Via une démarche historique, Pierre Thomas (professeur émérite à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon) présentera deux notions essentielles à la compréhension du système terre : la gravimétrie et l’isostasie.
L’approche à la fois mathématique, physique et chimique de ces deux phénomènes géologiques fait que cette conférence (qui entre dans le cadre du nouveau programme d’enseignement scientifique des classes de première) est ouverte à tout enseignant, quelque soit la discipline scientifique qu’il enseigne !
Elle permettra à chacun de comprendre les anomalies gravimétriques, la subsidence, la remontrée de magma dans la croûte continentale, l’équilibre isostatique… et se terminera par un tour d’horizon des implications de ces deux concepts dans l’histoire d’une chaîne de montagne, les Alpes.
Inscription obligatoire auprès de Céline Proch : celine.colson@ens-lyon.org

Fév
04

Conférence : Structures et dynamiques comparées de la Terre et des planètes

VENDREDI 8 MARS 2019

Structures et dynamiques comparées de la Terre et des planètes, 

Conférence par Pierre THOMAS (Laboratoire de Géologie de Lyon : Terre, Planète, Environnement Ecole Normale Supérieure de Lyon)

20h30, Salle de cinéma du carrefour des étudiants de Limoges

En quelques mots :


Le système solaire est composé de corps solides d’une très grande variété.
– Il y a les corps majoritairement faits de silicates et de fer: les planètes et satellites telluriques. Certains sont « géologiquement morts » comme la Lune et Mercure alors que d’autres sont très actifs (Io, Terre, Vénus) mais chacun à sa façon : tectonique des plaques pour certains, méga-points chauds sans doute pour d’autres. Pourquoi ces différences ?
– Il y a les corps dont au moins la moitié de la masse est faite de glace (Pluton, Cérès, Ganymède et Titan). La structure de ces corps est variable, certains sont totalement inactifs, alors que d’autres montrent ce qui ressemble à de la tectonique des plaques, avec dorsales et montagnes de glace, zones de collision, volcans d’eau, …
Cette conférence (en lien avec les programmes d’enseignement de spécialité SVT et de tronc commun de la classe de première en particulier) permettra à chacun d’appréhender la structure et la dynamique de différents corps célestes du système solaire en gardant comme repère principal la Terre.

 

Jan
24

Premières assises régionales de la biodiversité : défense de l’enseignement des SVT

Courrier  rédigé à l’attention de M. ROUSSET suite à sa déclaration lors des Premières Assises de Régionales de la biodiversité à Limoges le 24 janvier 2019.

suivre ce lien pour le courrier : lettre a M. Rousset

Pour écouter les échanges de la matinée de ces assises : https://vimeo.com/313375291

Jan
07

Conférence du 29/01/19 : Les îles éoliennes, Hervé Bertrand

Les îles éoliennes, résultat d’une subduction complexe

Au cours de cette conférence, Hervé Bertrand, enseignant-chercheur à l’ENS de Lyon, retracera les principales étapes de l’évolution géodynamique complexe qu’a connues la Méditerranée occidentale, combinant subduction, extension et rotation. L’arc éolien, actif depuis 1,3 millions d’années environ, est l’expression la plus récente de la subduction ionienne sous la mer Tyrrhénienne. Les caractéristiques de cet arc, les processus magmatiques impliqués ainsi que l’histoire volcanique de Stromboli, Salina, Lipari et Vulcano seront examinés. Enfin, les aléas et les risques seront aussi discutés durant cette soirée.

Cette conférence permettra ainsi de richement illustrer les programmes de SVT des classes de collège (évolution des paysages, activité interne du globe…), de lycée (dynamique de la lithosphère dans les projets de programme de première), de classes préparatoires et traitera d’enjeux contemporains de la planète telle que la gestion des risques qui nous concerne tous.

Affiche en PDF pour affichage : 2019 – 01 – Affichette Conf. Eoliennes 1 copie

Jan
02

Meilleurs Voeux pour 2019

Bonne et heureuse année à tous.

Articles plus anciens «